Murmures

Compagnie Héliodore / Création

Les 29, 30 avril, 1er, 2 et 3 mai 2015
Réservation en ligne ou au 027 767 15 00

- Texte : Hubert Mingarelli
- Mise en scène : Gian Manuel Rau
- Jeu : Roland Vouilloz
- Chorégraphie : Kaori Ito
- Composition musicale, interprétation : Yannick Barman
- Création lumière : David Perez
- Ingénieur du son : Bernard Amaudruz
- Ingénieur image : Maxime Gianinetti


On n’écrit toujours qu’à deux doigts de se taire…

Le vrai silence est au bout des mots. Mais les mots justes ne naissent qu’au sein du silence. Il n’est pas de poésie sans silence ni solitude. Mais la poésie est sans doute aussi la façon la plus pure d’aller au-delà du silence et de la solitude. Elle ressemble en cela à la prière, pour celui qui peut encore prier.

Pour le poète, la poésie occupe le lieu de la prière ; elle la remplace et, en même temps, la confirme.

C’est la genèse de la création de Murmures, objet scénographique inédit qui convoque les complicités artistiques d’un magnifique comédien, Roland Vouilloz, d’un musicien hanté par la matière sonore, Yannick Barman, d’un metteur en scène inspiré, Gian Manuel Rau, d’un mage de l’image, Maxime Gianinetti et d’un écrivain aventurier, Hubert Mingarelli.

Pour Gian Manuel Rau, la scène est un lieu où l’on fait appel à tous ceux qui ont vécu, à tous ces « perdants magnifiques », comme dans le théâtre de l’Antiquité, comme dans les rituels chamaniques. Ce sont les interstices, les articulations, les jointures, les abîmes qui font les personnages…et donc, le lieu privilégié de déroutantes rencontres.

Murmures, c’est une expérience hors normes formellement correctes, une invitation à se reposer dans le silence bruyamment préparé et qui génère soudain, ivre d’une matière sonore incandescente, improvisée à partir de sons de trompette, de voix, de mots, purs ou parasites, transformés numériquement, une apparition, fragile et troublante, un corps qui porte la vie, en dansant….

Du 29 avril au 3 mai 2015, à 20h30