Saison 2010 - 2011

Onze spectacles se partagent l’affiche de la saison 2010-2011 du Théâtre du Dé.

- Les créations. On en compte quatre : Rue des Immortels, par le groupe Hugo, l’une des formations musicales les plus originales de ce canton ; le nouveau spectacle de Jean-Louis Droz, dans le cadre du Festival Scènes valaisannes 2011 ; Le bonheur du Vent, par la Compagnie du Théâtre du Dé ; La promesse aux étoiles, conte musical avec la participation d’élèves du Conservatoire de musique de Sion.

- Les premières valaisannes. Il y en aura trois : Voix de scènes par le groupe Popcords, dans le style semi a capella ; Je ne sais pas où je vais, mais j’y vais, j’y vais, sous la houlette malicieuse du Théâtre du Sentier ; Bloup, festival de cocasserie et de légèreté concocté par le duo Lunatic.

- Les grands textes. Ils vont aussi par trois. Novecento : pianiste, d’Alessandro Baricco, Poèmes à Lou, de Guillaume Apollinaire et Partage de midi, le chef d’œuvre de Paul Claudel.

Théâtre, musique, humour : les trois clefs d’une saison aux quatre vents de l’imaginaire, de la découverte, du plaisir et de l’émotion.

Fondation du Théâtre du Dé


Novecento : pianiste

Un soir de désespoir dans un bar désert, Tim Tooney, ex-trompettiste désœuvré, évoque le mythique pianiste Danny Boodman T.D. Lemon Novecento avec lequel il a joué sur le paquebot Virginian, bien des années auparavant. Alors que les souvenirs l’assaillent, que les musiques lui reviennent en mémoire, il se met à incarner personnages et paroles...


Poèmes à Lou / Théâtre du Brandon

En 1914, alors que l’Europe menace de s’effondrer, un poète français d’origine polonaise rencontre une jeune et ardente aristocrate à Nice où il attend son ordre de mobilisation. Il tombe amoureux, elle le dédaigne, il hâte son départ, elle le rejoint. S’ensuit une correspondance passionnée où la transe de l’amour se mêle à celle des combats.


Voix de scènes / Popcords

Ils sont sept en scène, cinq chanteurs, un percussionniste et un bassiste. Leur spécialité ? Arranger, de façon inédite et surprenante, dans le style semi à cappella, des morceaux mondialement connus du répertoire pop. De vrais artistes de la voix et du rythme.


Rue des immortels / HUGO

Un parcours en histoires jalonnées de tendresse et d’écorchures, à la rencontre des personnages, tout en ombres et lumières, qui peuplent, le soir venu, La Rue des Immortels. Complicité poétique du violoncelle et du piano, connivences délicates entre la guitare électrique et la voix.


Je ne sais pas où je vais, mais j’y vais, j’y vais / Théâtre du Sentier

Le grand comédien romand Claude Thébert à l’art de chiner dans les textes à la découverte de perles rares et méconnues. Cette fois ci, il nous invite à une ballade dans l’univers du peintre Gaston Chaissac, un éternel naïf qui ne peut s’empêcher de rire et d’aimer la vie.


Dernières nouvelles de L’exode du géranium de Jean-Louis Droz : REPRESENTATION SUPPLEMENTAIRE JEUDI 10 FEVRIER

Ecriture, musique et jeu : Jean-Louis Droz

Mise en scène : Jean-Luc Barbezat

Lumière : Julien Stettler

Musique et arrangement : Julien Pouget


Le Bonheur du vent / Compagnie du Théâtre du Dé

Catherine Anne s’inspire de l’histoire de Calamity Jane et de sa fille. Elle explore avec finesse le thème de l’abandon et de l’adoption d’un enfant et met en jeu la relation qui se tisse entre la mère biologique, la mère adoptive et l’enfant qu’elles se partagent.


Comment élever un ado d’appartement ? / Théâtre Actif

Voici un « mode d’emploi » à l’intention de tous les parents désemparés de voir leur cher petit gentil se transformer en ado dégenté. Ou comment faire un inventaire des situations critiques et tenter d’y faire face…sans perdre la face. Le tout avec une roborative pincée d’humour.


Partage de midi /Compagnie Voeffray-Vouilloz

Partage de midi est un drame qui met aux prises quatre personnages : Ysé - seule femme - et trois hommes : de Ciz, son mari, Amalric, son amant, et Mesa, sa passion. Ou quand la souffrance d’une passion amoureuse destructrice reconduit paradoxalement à Dieu.


La promesse aux étoiles

Depuis plusieurs années, Marie-Marguerite Carron-Vouilloz compose des pièces musicales en puisant son inspiration dans l’univers des contes. Ces compositions font l’objet d’auditions originales avec ses élèves du Conservatoire de Sion.


Bloup /Duo Lunatic

Quatre mains, deux voix, un piano à roulettes. Les quatre mains appartiennent à Judith Bach, alias Fräulein Claire de Berlin et à Stéfanie Lang, alias Mademoiselle Olli de Paris. Leur spécialité : elles se passent la main au piano comme à la voix pour revisiter des chansons des années trente à nos jours et les apprêter à leur goût et à leur humeur.